Les candidats ont-ils réussi cet exercice du débat à onze ?

Qui sont les grands gagnants de ce débat à 11 qui était un événement historique marquant la présidentielle 2017. Une première dans l’univers politique.

Les analystes politiques ont décortiqué la prestation de chacun des onze candidats à la présidentielle lors du débat de mardi soir, selon plusieurs critères.

Alors, contre toutes attentes, ce sont les « petits candidats » et en particulier les deux candidats trotskistes, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou qui infligé le coup mortel à Marine Le Pen quand il a commenté « Nous, quand on est convoqué par la police, on y va, on n’a pas d’immunité ouvrière, désolé. »

En effet, ce débat 11 était très difficile à suivre surtout avec les oppositions des candidats et de leurs avis opposés, mais il faut dire que les « petits candidats » ou les moins distingués ont eu quand même un immense mérite en entrant dans la vie quotidienne des français et en abordant le sujet des détails qui intéressent le mieux les électeurs : les ouvriers, les employés, l’éducation…

Qui a le mieux réussi le débat ?

Emmanuel Macron a plutôt réussi son discours d’autant plus que celui qu’il a raté le 20 Mars sur TF1. Cette fois, le fondateur du mouvement En Marche ! et le candidat à la présidentielle 2017 était plus concret, plus précis, plus souple. Loin d’être une victoire, mais ça permet de consolider son capital électoral et de permettre de rassurer au mieux les électeurs indécis, qui hésitent encore voter pour lui.

Qui s’est loupé ?

Toujours selon les analystes politiques, celle qui a plutôt raté son débat, c’est Marine Le Pen qui a été la cible de la soirée et qui s’est retrouvée dans les cordes à plusieurs reprises sur les affaires judiciaires qui concernent le Front National et qui la concerne en particulier et sur la question européenne aussi comme par exemple quand Jean-Luc Mélenchon la mise face à ses contradictions en rappelant qu’elle s’est abstenue au parlement européen sur la directive sur les travailleurs détachés. Et celui qui a également raté son débat, c’est Benoît Hamon qui s’est totalement ringardisé par les « petits candidats » à sa gauche, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud qui sont apparus bien plus concrets et bien plus percutants que lui.