Affaire des fichages ethniques : les dirigeants du PSG ignorent tout de ses pratiques

Depuis le 8 novembre dernier, le célèbre club parisien est soupçonné d’avoir pratiqué un système de fichage ethnique, afin de discriminer entre les jeunes joueurs dans les centres de formations d’Ile de France. En effet, suite aux informations diffusées dans le reportage de France 2, dans le cadre des Football Leaks, démontrant des pratiques illégales de certains recruteurs du club parisien, plusieurs médias ont profité de ces révélations afin d’accuser le club de racisme. Président de SOS Racisme, Malek Boutih, travaillant au sein de la fondation PSG, a tenu à défendre le club de la capitale.

Le PSG a toujours veillé sur le respect d’autrui

Malek Boutih a affirmé au micro d’Audrey Crespo-Mara, « Je tiens à défendre le club parisien, parce que à mon avis, il faut regarder la vérité en face, le PSG est l’un des rares clubs de football qui n’hésitent pas à investir de l’argent dans les banlieues pas pour faire de ces jeunes défavorisés des footballeurs, mais en leur apportant du soutien scolaire. Soudain, le club le plus engagé se trouve devant le tribunal pour racisme ».
Le président de SOS Racisme, affirme que le club de la capitale est très loin d’être étiqueté comme étant un club raciste. « Il ne faut pas oublier tout ce que le PSG, ainsi que son président Nasser Al Khelaïfi ont fait pour les jeunes défavorisés des banlieues parisiens. Je peux assurer que les dirigeants du club ignorent complètement la mise en place d’une telle pratique dans les centres de formations. Le PSG a toujours œuvré pour le respect et l’aide. Il suffit de voir l’effectif des centres de formations du club pour comprendre, qu’il n’y a jamais eu de racisme dans le PSG ».
Sous l’ordre du président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, une enquête interne a été lancée afin de bien cerner les responsables et le problème. Suite aux résultats de cette enquête, les dirigeants du club pourront prendre les bonnes décisions.

Luis Fernandez n’avait jamais entendu parler de ce type de fichage

L’ex-joueur international, Luis Fernandez qui a été le responsable des centres de formation du PSG durant 2017, a et d’après PSG Paname Squad déclaré n’avoir jamais entendu parler de ce genre de pratique.
« Je n’ai jamais entendu ni vu ces fichages ethniques de toute ma vie. Ce genre de pratique ne pourraient que me révolter », a déclaré Luis Fernandez, au Journal du Dimanche, avant d’ajouter « je ne peux pas concevoir qu’un club de renommée et que je connais depuis très longtemps pourrait pratiquer ce genre de fichage. De toutes les façons durant la période où j’étais responsable des centres des formations, je n’ai pas vu ce type de pratique ». « Il est important de signaler que Luis Fernandez est arrivé au club après 4 à 5 mois du départ de Marc Westerloppe » a affirmé le directeur de la communication Jean-Martial Ribes.