Avantage fiscal : investir dans une PME tout en profitant de réduction du IR

Afin de récompenser la prise de risque de l’investisseur qui opte d’investir dans une entreprise, le gouvernement offre à chaque investisseur une réduction des impôts. En effet, investir dans l’économie réelle tout en profitant d’une réduction de l’IR ou l’impôt sur le revenu est encore possible. C’est vrai que l’impôt sur la fortune a été supprimée, néanmoins, l’investissement direct au capital d’une PME ou dans les fonds communs comme FIP et FCPI, peut offrir une rentabilité intéressante tout en offrant une réduction au niveau de l’impôt sur le revenu.
Néanmoins, afin de réussir son investissement, l’investisseur doit bien choisir le placement qui correspond le plus à son profil, et d’accepter le niveau de risque d’un tel placement et enfin d’avoir une réelle volonté de financer les PME afin de participer au développement économique de son pays.

Investir dans les entreprises en France

Selon le directeur général de la société de gestion indépendante A Plus Finance, investir dans les PME permet de réduire les impôts sur le revenu des investisseurs. Toutefois, ce placement est encore moins connus que le système de défiscalisation immobilière. En effet, l’investissement dans les PME est aussi intéressant que le placement dans l’immobilier et il est dans l’air du temps.
En outre, afin de compenser la suppression de l’impôt sur la fortune l’année dernière, la réduction d’impôts sur le revenu devrait passer de 18 % à 25 %. Toutefois, on attend encore l’accord de la Commission européenne.
L’investissement dans les entreprises permet à l’investisseur de participer dans le développement de l’économie réelle tout en profitant d’une réduction d’impôts sur l’IR. Ce type de placement peut se faire de différentes façons soit directement en investissant dans le capital d’une entreprise soit indirectement en optant d’investir via les fonds communs comme le FCPI ou FIP.

Investir directement dans une entreprise

L’investisseur peut investir directement dans une entreprise non cotée. En effet, en souscrivant au capital initial d’une entreprise ou d’une augmentation de capital, l’investisseur profitera d’une réduction de 18 % sur son impôt sur le revenu. Il est important de rappeler que ce type de placement est fixé à 50 000 euros par personne. En outre, les avantages fiscaux d’un placement dans une PME ne peuvent pas permettre la diminution du montant de l’impôt au-delà de 10 000 euros.
Néanmoins, il est intéressant de noter que la fraction qui dépasse le plafond de 10 000 euros pourra être reportée durant les quatre années suivantes. Selon le responsable de l’investissement chez la société de gestion spécialisée dans les placements PME, A Plus Finance, la suppression de l’impôt ISF à réduit l’approvisionnement en capital des entreprises en France.