Avantages fiscaux : qui profiterait vraiment des avantages fiscaux jusqu’en 2020 ?

Selon le document gouvernemental qui a été présenté le 10 avril dernier, les mesures fiscales qui concernent cette année et l’année prochaine ont été déjà fixées. En effet, le gouvernement compte envoyer les signaux positifs aux français. Durant le mois d’avril, le document gouvernemental, qui prend en détail le budget des finances publiques de 2019 et 2020, a été présenté au Conseil des ministres.

Le rapport gouvernemental de 2019 et 2020

Selon la société de gestion A Plus Finance, le rapport gouvernemental a mentionné que la croissance française devrait être plafonner durant 2019 à 1.4 %. Il est important de rappeler que le PIB a progressé de 1.6 % durant 2018.
Malgré que le contexte économique est assez tendu, le rapport gouvernemental a mentionné que les ménages français vont profiter durant ces deux ans, d’une réduction fiscale. En effet, la facture fiscale va baisser durant 2019 de 10.6 milliards d’euros.
Cette réduction fiscale compte s’étaler jusqu’au 2020, année pour laquelle le gouvernement a prévu de réduire la fiscalité des ménages jusqu’à 3.1 milliards d’euros.

Les baisses de la fiscalité

Selon le rapport gouvernemental, voici les réductions fiscales déjà actées par l’exécutif :
– L’exonération de la taxe d’habitation pour prés de 80 % des ménages soit une baisse d’impôts en 2019 estimée à 3.8 milliards et une baisse estimé à 3.1 milliards d’euros en 2020. Depuis l’automne 2018, la majorité des ménages français ont reçu une réduction du montant de son impôt. Selon le rapport gouvernemental, le dégrèvement atteindra 65 % en 2019 pour aboutir à la suppression de cette taxe en 2020.
Cette nouvelle mesure ne s’applique qu’aux résidences principales. Par contre les résidences secondaires seront toujours soumises à cette taxe. Afin de profiter de cette nouvelle mesure, le revenu fiscal ne doit pas surpasser 27 430 euros pour une personne et 49 784 pour un couple ayant un enfant.
Si le revenu fiscal de référence est supérieur au seuil fixé par le gouvernement, la taxe sera diminuée. La réforme apportée au niveau de la taxe d’habitation doit conduire à l’annulation de cet impôt local pour tous investisseurs au plus tard au cours de 2022.
– La suppression de la hausse de la CSG pour les retraités modestes. La société de gestion indépendante A Plus Finance, a rappelé que cette annulation induira une baisse d’impôt estimé à 1.6 milliard d’euros en 2019 et de 100 millions d’euros en 2020.