FTTH : les abonnements au très haut débit (THD) passent la barre des 13 millions

La progression du THD se poursuit en France, grâce principalement à l’essor du nombre d’abonnements en fibre optique de bout en bout.
Selon les dernières données communiquées lundi par Houlin Zhao, le président de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le nombre d’abonnements à très haut débit a augmenté de 860 000 au cours du premier trimestre 2020, et dépasse désormais la barre des 13 millions. Près de 3. 6 millions d’abonnements supplémentaires ont été donc enregistrés en seulement une année.

L’Union Internationale des Télécommunications précise que le nombre d’abonnements au THD représente 53 % du nombre d’abonnements éligibles, soit une croissance de 12 points en un an.

THD : l’État débloque 350 millions d’euros pour accélérer le déploiement

L’État a débloqué en décembre dernier le montant de 350 millions d’euros pour accélérer le déploiement du THD en France. “Cet investissement fait partie des 5. 9 milliards promis par Emmanuel Macron, le président de la République française, aux collectivités. Cet argent compense l’absence des dépenses des opérateurs télécoms dans les territoires les moins peuplés, éloignés des centres-villes, qui sont certainement moins rentables. Le THD pour tous sera ainsi une réalité à partir de 2021”, ajoute le président-directeur général du groupe Paritel, Jean-Philippe Bosnet.

La liste de l’investissement reçu et des régions concernées :

– Le Lot (73 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 98 500 millions d’euros) ;
– La Haute-Corse (52 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 68 500 millions d’euros) ;
– Les Alpes-de-Haute-Provence (63 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 88 800 millions d’euros) ;
– L'Ariège (50 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 63 500 millions d’euros) ;
– La Corse-du-Sud (13 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 23 500 millions d’euros) ;
– Le Cantal (21 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 45 500 millions d’euros) ;
– Le Territoire de Belfort (62. 9 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 79 500 millions d’euros) ;
– Les Hautes-Alpes (36 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 42 500 millions d’euros) ;
– La Creuse (40 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 45 500 millions d’euros) ;

– La Lozère (12 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 19 500 millions d’euros) ;
– Guyane (5. 9 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 12 500 millions d’euros) ;
– Var (44 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 58 500 millions d’euros) ;
– Essonne (89 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 93 800 millions d’euros) ;
– Calvados (62 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 65 600 millions d’euros) ;
– Jura (30 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 32 950 millions d’euros) ;
– Corse (9 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 10 500 millions d’euros) ;
– Doubs (13. 6 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 18 300 millions d’euros) ;
– Loire-Atlantique (23 millions d’euros pour une subvention cumulée de l’Etat au projet du territoire de 36 500 millions d’euros).
“Grâce à l'alliance de la fibre optique (FTTH : Fibre optique jusqu’au domicile ; Fiber to fiber) et de la 4G, le très haut débit serait proposé dès 2021 partout en France”, explique le PDG de la société Paritel.