La fibre optique, au cœur du programme des opérateurs

En 2019, les investissements dans le secteur des télécommunications ont progressé significativement. Houlin Zhao, le président de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), est satisfait de l’effort consenti par les grands opérateurs télécoms français (à savoir Orange, SFR, Free mobile, Paritel et Bouygues Telecom). Selon ce dernier, le réseau FTTH constitue la locomotive – le principal moteur – du secteur. Évidemment, la guerre des prix dans ce secteur s’est considérablement réduite ces trois dernières années, offrant ainsi aux opérateurs une possibilité de rebond et un répit.
Dans un contexte de rivalité accrue entre les cinq principaux acteurs du marché (Bouygues Telecom, Paritel, Free mobile, SFR et Orange), souvent avec des offres surprenantes, il est notable de constater que les investissements (les financements) n’ont pas été abandonnés. C’est en tout cas le constat de l’Union Internationale des Télécommunications.
Tirant le bilan de 2019, l’UIT note que les cinq grands opérateurs de télécommunications français – Free Mobile, Bouygues Telecom, SFR, Orange et Paritel
– n’ont pas uniquement maintenu un degré important de financement dans les réseaux mobiles et fixes : ils ont également battu des nouveaux records !
Selon le rapport provisoire du régulateur, les investissements des opérateurs télécoms français se tournent en grande partie vers le THD fixe. Plus de 5 millions d’accès ont d’ailleurs été mis en service par les acteurs du marché sur une durée de quatre mois. À noter que l'accroissement est continu depuis 2017, passant de 6 milliards à 15 milliards d’euros l’année dernière. “La somme des investissements a augmenté de 65 % en seulement trois ans”, ajoute Sébastien Soriano, le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse.

Plus de 7 millions d’abonnés à la fibre optique en France
En 2019, le secteur des télécoms a été marqué par différents chiffres notables. Selon les derniers chiffres publiés lundi par le régulateur, début janvier, le nombre d’abonnements à la fibre optique, ou réseaux FTTH (Fiber To Fiber ; Fiber To The Home), a atteint 6. 8 millions en France, ce qui représente une hausse de 42 % en seulement un an. “Cette croissance est principalement portée par la fibre optique de bout en bout”, affirme Soriano Sébastien, le président de l’Arcep.
Ce dernier précise que le nombre d’abonnements au THD représente 52 % du nombre d’abonnements éligibles, en augmentation de 12 points en un an. Le régulateur se félicite de cette trajectoire qui n’a pas connu de répit – ou d’arrêt – depuis l’an 2000 et qui est essentielle pour répondre aux besoins du pays.