La société civile immobilière : les différents types de SCI et leurs avantages

 

Une société civile immobilière est une structure qui est assez courante en France et qui est très appréciée parce qu’elle s’adresse aussi bien aux professionnels comme les sociétés de gestion telles que A Plus Finance, qu’aux particuliers. La SCI, ou société civile immobilière, c’est une société qui est assez simple à créer, pour former un instrument qui est très utile surtout dans la gestion du patrimoine et des impôts.
Quels sont les avantages fiscaux qu’offre la société civile ? Et quels sont les différents types de SCI ?

Les différents types des sociétés civiles immobilières

Il existe plusieurs formes de sociétés civiles immobilier, dont SCI familiale, SCI d’attribution ou aussi SCI construction-vente.
La société civile immobilière familiale assure la gestion d’un patrimoine en famille tout en préparant la succession. La particularité principale d’une société civile immobilière familiale, c’est que les associés de ce type de société sont des membres d’une même famille. Tous les associés d’une société civile immobilière familiale peuvent profiter de l’avantage fiscal qui est très intéressant.
Quand à la société civile immobilière d’attribution, c’est une société qui permet d’acquérir un bien sous forme d’immeuble et de le diviser. Chaque fraction est remise à un associé qui en acquière de plein droit, en devenant propriétaire de ce bien.
Une société civile immobilière construction-vente, c’est une société qui a une forme juridique permettant de construire un bien afin de le revendre tout juste après pour en tirer profit. Afin de créer ce type de société, aucun capital minimum n’est requis. Néanmoins, afin d’avoir plus de flexibilité, il vaut mieux opter pour une société civile immobilière à capital variable.

Comment faire son choix entre société civile immobilière à capital fixe ou société civile immobilière à capital variable ?

Durant la création de la société civile immobilière, les associés doivent se mettre d’accord sur le choix du type de leur société civile immobilière. Certes, une société civile immobilière à capital fixe offre l’avantage de protéger, le bien immobilier acheté tout en garantissant que le bien reste sous la gérance des associés, si l’un d’entre eux décède, toutefois, elle n’est pas trop flexible. En effet, une société civile immobilière à capital fixe, comme son nom l’indique le capital est déterminé dés la création des statuts de la société. Et toute modification dans les statuts de la société doit faire l’objet d’une fastidieuse formalité administrative.
Une société à capital variable quant à elle, offre plus de souplesse à ses créateurs. En effet, il est plus facile de modifier la répartition du capital, tout en préservant l’anonymat des associés. En outre, selon Alexis François, le responsable de la gestion immobilière chez la société de gestion A Plus Finance, dans une société civile immobilière à capital variable, un associé peut réaliser à tout moment la cession de ses parts et quitter la société librement.