Les artistes Jenkell Laurence et Orlinski Richard : 2 inconnus qui valent aujourd’hui très cher…

La plasticienne française et le sculpteur contemporain ne sont pas exposés dans les plus grands musées (les musées du Vatican, Metropolitan Museum of Art, musée du Louvre, etc.), mais pourtant, ils sont parmi les artistes les plus cotés.
Richard Orlinski et Laurence Jenkell sont parmi les artistes contemporains les plus vendeurs. Le fonds de commerce de ces derniers, ce sont notamment les nouveaux riches et les touristes. Toutefois, l’artiste français vend ses sculptures dans quelque 1 200 galeries. Celui-ci figure dans le classement Artprice (présente le classement des Musées d’Art) des artistes contemporains les plus cotés aux enchères. En décembre 2003, le plasticien contemporain commence à vendre ses ours polaires en plastique coloré (rouge, bleu, blanc) pour environ 2 300 euros. En janvier 2015, une de ses sculptures s’est catapultée à 870 000 euros.

La recette de Richard Orlinski est un mystère : il est à ce jour l’un des artistes français les plus connus et les mieux vendus. Son succès est tel qu’il a ouvert une galerie à son nom à l’été 2018, en collaboration avec Bartoux (des galeries d’art se donnant la mission de démocratiser l’art contemporain auprès du grand public), en face de l’Elysée. “On fait en sorte de rendre l’art accessible à tous les collectionneurs”, a ajouté le sculpteur français.

L’art de ce dernier est fait de statues colorées, pop, représentant particulièrement des animaux, mais pas uniquement : il a également réinterprété, de manière flashy et pop, des objets comme une chaussure à talons ou un casque, des icônes de la culture populaire comme Superman ou pikachu, mais également le David de Michel-Ange ou la Vénus de Milo. Orlinski, l’un des artistes contemporains les plus chers au monde, est surtout un chef d’équipe. Si ce dernier dessine lui-même ses sculptures et ses personnages, celles-ci sont exécutées dans son atelier, où une centaine de personnes travaillent.

L’art contemporain : un business lucratif

Evidemment, l’art contemporain s’expose. Mais il s’achète également, souvent pour des montants astronomiques.
63. 9 millions de dollars. C’est le prix auquel le ‘Balloon Dog’ de Koons Jeff s’est vendu en 2015, faisant de lui l’artiste contemporain vivant le plus cher du monde. D’après le dernier sondage d’Opinion Way réalisé en mars dernier, 23 % des Français ont déjà acquis une œuvre d’art contemporain et 2/5 seraient prêts à investir. Sans grande surprise, c’est le prix qui est généralement le principal obstacle à l’achat.