Syrie : les expatriés racontent la situation des réfugiés

D’après, l’un des derniers expatriés français vivant en Syrie, Jean-Pierre Duthion, dans la capitale syrienne, il existe de plus en plus de réfugiés venus des villes avoisinante. Une situation qui inquiète de plus en plus les citoyens à Damas.

Le grand nombre de réfugiés qui affluent dans la capitale

Selon le journaliste français, il y a eu un grand nombre de réfugiés à Damas. Fuyant, les attaques et bombardements, ils se sont retrouvés sans abris, durant un hiver qui est assez rude à Damas.
Jean-Pierre Duthion a assuré que le problème qui se pose au niveau de Damas aujourd’hui, est celui du prix des loyers puisqu’il y a plusieurs réfugiés venus de l’intérieur du pays. En effet, il y a plusieurs zones périphériques de la capital qui sont victimes des bombardements et des attaques acharnés entre les rebelles et l’armée de Bachar.
Par conséquent, un grand nombre de civils ont dû quitter leurs maisons, ces derniers seront certainement pillés par les rebelles. Une fois à Damas, les civils se mettent à chercher des maisons. Par conséquent, trouver une maison ou un appartement en plein centre de la capitale syrienne est assez difficile. Surtout que tout le monde veut se loger en plein centre de la capitale qui est assez sécurisé. C’est pour cette raison que les prix des loyers ont réellement explosé à Damas.

Quelles sont les conditions de vie des réfugiés ?

Puisque les prix de la location des appartements ont augmenté, un grand nombre de personnes se sont retrouvées sans logement. Très souvent, on trouve une famille de 15 personnes cloîtrés dans un logement de 50 mètres carré. C’est dur d’imaginer des familles se trouvant dans des espaces assez réduits. Pire, il y a des familles qui n’ont pu trouver ce luxe, puisqu’elles se sont retrouvées sans abris, obligées à dormir dans les jardins publics de la capitale. En été, les conditions sont assez clémentes entre 22 et 23 degrés durant la nuit, toutefois à Damas l’hiver est assez rude. En effet, dans la capitale syrienne, il neige, par conséquent, il fait extrêmement froid. Les sans-abris, se lavent dans les mosquées et prennent un peu de nourriture de chez les commerçants.
La situation des réfugiés inquiète le gouvernement ainsi que les ONG. Surtout que cette situation peut poser des problèmes sanitaires.