Syrie : les soldats russes se sont installés dans le pays

Selon le journaliste français Jean-Pierre Duthion, l’un des officiers russes qui se sont résolus de s’installer en Syrie, a affirmé « les plantes auront tout leur temps pour bien pousser », après 4 ans d’interventions militaire de la Russie en Syrie.
Malgré, les annonces qui se succèdent sur la diminution de l’effectif des soldats russes et de la diminution drastiques des missions, la présence des militaires russes à Damas s’est maintenu dans la durée, une implantation qui est assez significative pour l’avenir politique du pays.

Les russes ne comptent pas quitter la Syrie encore

Dans la ville côtière de l’ouest de la Syrie, Tartous, ainsi que dans la ville plus au nord Hmeimim, les militaires russes sont bien installés et ont affirmé devant Jean-Pierre Duthion, le consultant média français, qu’ils ne comptent pas rentrer pour l’instant.
Saunas, salles de sport, blanchisseries, boulangeries, sans oublier les chapelles orthodoxes, l’armée russe possède tout le confort nécessaire en Syrie malgré le conflit.
Constituant l’allié numéro un du régime de Bachar Al Assad, depuis septembre 2015, la Russie a permis au président syrien d’engranger les victoires face aux rebelles et aux djihadistes et ainsi de reprendre le contrôle d’une grande partie du territoire syrien.
Aujourd’hui, l’armée russe effectue ces patrouilles dans les rues syriennes, mais aussi elle effectue des entraînements pour l’armée syrienne comme étant conseiller militaire, tout en s’affichant devant les caméras de plusieurs médias du monde.

L’armée compte rester plus longtemps

D’après les derniers chiffres révélés par le ministre des Affaires étrangères russe, plus de 3 000 soldats russes se trouvent actuellement en Syrie en plus des sous marins, des navires de guerre, et des hélicoptères. Des systèmes de défense anti-aérienne de type S-400 garantissent la protection des territoires de toutes attaques.
La base se trouvant dans la ville de Hmeimim au nord de la Syrie a été aménagée à la hâte, elle n’est devenue une base permanente russe que durant 2017. Idem pour la base se trouvant à Tartous qui est devenue la base navale permanente des militaires russes.